Abdoulaye Daouda Diallo pour une autre approche de l'émigration clandestine

Télécommunications

Il y a quelques mois, le ministre de l'Intérieur d'Espagne était en visite au Sénégal et nous avions tous constaté avec bonheur quavec le dispositif mis en place par le FRONTEX, qu'il n'y avait plus de départs à partir du Sénégal de jeunes sénégalais empruntant des navires pour aller dans des pays d'Europe. Ça été un exemple de coopération particulièrement réussie, a rappelé M. Diallo pour s'en réjouir. Toutefois, il se désole de constater que le phénomène de l'émigration clandestine est en train de s'accentuer surtout vers le Nord de l'Afrique. Il s'avère nécessaire, à son avis, de travailler à mettre en place et à renforcer ce même dispositif qui était là, parce que ce n'est pas toujours dans les mêmes spécificités, en Méditerranée où il y de part et d'autre, notamment au Moyen-Orient et à la corne de l'Afrique des situations particulières qui font qu'il y a obligation de prendre ce phénomène autrement. Plus de 1.000 personnes d'origine africaine, qui tentaient de regagner l'Italie ont disparu en mer, ces derniers jours.