La construction du Musée des civilisations africaines est à 60% d'exécution (ministre)

Genre

Les travaux sont en phase de finition et j'ai constaté qu'il faudrait que nous puissions être beaucoup plus présents, nous les Sénégalais pour pouvoir le réceptionner à date échue, a dit M. Ndiaye, en procédant à une visite de chantier du site abritant le musée. Le Musée des civilisations africaines est financé par le gouvernement chinois avec une aide sans contrepartie. Il fait partie des grands projets de la coopération sino-sénégalaise dont la réalisation a été confirmée par un échange de note entre les deux Etats en janvier 2010. D'après le ministre de la Culture et de la Communication, si les Chinois terminent les travaux et remettent les clés, s'il n'y a pas d'équipe technique sénégalaise apte, nous risquons de connaitre les mêmes problèmes que nous avons connus à la livraison du stade Léopold Sédar Senghor et, en partie, lors de la réception du Grand Théâtre national. C'est ce que nous allons essayer de corriger très rapidement et c'est pourquoi nous avons nommé un administrateur du Musée des civilisations africaines en la personne du professeur Hamady Bocoum a-t-il confié. Nous allons ensemble nous atteler à vraiment rectifier tous les manquements que nous avons constatés a ajouté M. Ndiaye en compagnie de la directrice du bureau de l'Unesco à Dakarl, de l'ambassadeur de Chine et du recteur de l'Université Cheikh Anta Diop. D'après l'ambassadeur de Chine au Sénégal, Xia Huang, les travaux sont arrivés dans la phase de l'aménagement intérieur et extérieur. Il est temps, a-t-il dit, pour les deux parties de travailler en synergie pour les finitions, avant de réfléchir sur les manifestations à organiser. M. Huang a rappelé que la remise des clés de cet édifice en avril 2016 coïncidera avec la fête nationale de l'indépendance du Sénégal, tout en magnifiant l'excellence des relations diplomatiques et politiques entre les deux pays Selon lui, la Chine affiche une disponibilité complète à participer avec enthousiasme à la réalisation du Plan Sénégal émergent (PSE), indiquant qu'il y a un quartier sino-sénégalais qui a déjà fait son émergence avec le Grand théâtre National qui s'enrichit au fil des prestations. Le Musée des civilisations africaines est construit sur une surface de 2,2 hectares avec une surface bâtie totale de 14.000 m². L'immeuble principal, haut de 24 mètres est une structure de 4 étages sur sol. L'ensemble des édifices comprend en son sein des salles d'exposition, un hall de cérémonie, une salle de projection d'équipements. Les travaux qui ont été lancés en décembre 2013 ont une durée d'exécution de 28 mois. Quelque 150 Chinois et 150 Sénégalais y travaillent.