Amadou Bâ salue l'apport des Nations unies dans le PSE

Télécommunications

M. Bâ s'exprimait jeudi à Dakar lors de la revue a mi-parcours du Plan-cadre d'assistance commune du système des Nations Unies pour l'aide au développement du Sénégal (PNUAD) pour la période (2012-2016), en présence de la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Sénégal, Bintou Djibo. "Ce Plan-cadre d'assistance au développement est l'outil de planification stratégique et de programmation des ressources du Système des Nations Unies au Sénégal et sert en même temps de référence, aussi bien pour les Plans d'Actions de Programmes-Pays que pour les plans et Budgets de travail annuels et biannuels des Agences des Nations Unies", a-t-il déclaré. "Notre coopération avec le système des Nations Unies a permis de bâtir, au fil des années, un véritable socle sur lequel repose un partenariat fructueux et reflétant à sa juste valeur les relations exemplaires entre nos parties, a t-il dit. Selon le ministre, le système des Nations Unies continue de jouer un "rôle de catalyseur dans les échelles d'appui au développement du Sénégal aussi bien dans le plaidoyer et le renforcement du dialogue politique que dans la formulation de stratégies de politique, économique et sociale". Amadou Bâ a souligné le rôle stratégique dans la préparation et le suivi des engagements que le système des Nations Unies a joué au Groupe consultatif pour le financement du PSE. Il a invité les Nations Unies "à aller davantage vers les importantes réformes en cours dans le système en particulier le"Delivery as one" (Unis dans l'action) dont l'objectif principal est d'assurer une synergie accrue et un meilleur leadership des pays partenaires devant favoriser une optimisation des ressources à la fois humaines, matérielles et financières mises à la disposition de nos pays". "Il conviendrait d'examiner à ce stade important du processus la possibilité pour le système des Nations Unies d'aller au-delà des plans d'action pays (CPAP) et de travailler davantage à la formulation de programmes conjoints entre agences pour opérationnaliser le"ONE U.N" dans lequel nos deux parties se sont engagées résolument depuis le lancement du processus dans son ensemble, a-t-il ajouté.