Le RCCM marque une phase de modernisation de la justice commerciale, selon Sidiki Kaba

Economie

C'est une avancée très importante que nous avons constatée. La justice commerciale est véritablement entrée dans une phase de modernisation. Ce qui est produit ici est exemplaire a-t-il déclaré. Le ministre de la Justice s'exprimait à l'issue d'une visite des locaux du RCCM. Il était accompagné de plusieurs autorités judiciaires et administratives du département de cette localité de la grande banlieue dakaroise. Selon Me Kaba, ce système participe à la transparence et la sureté de l'environnement des affaires au Sénégal , dans un contexte de création massive de sociétés à responsabilité limitée (SARL). Ce qui est important, c'est que les investisseurs étrangers vont avoir la bonne information sur les entreprises avec lesquelles, ils veulent travailler. C'est de la transparence, mais également de la sureté, a-t-il ajouté. Un communiqué transmis à l'APS indique que le RCCM a été institué par l'Acte uniforme portant droit commercial général (AUDCG), adopté le 17 avril 1997. Le RCCM est un outil fondamental dans la gestion, la collecte et la diffusion de l'information économique dans les Etats parties de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA). Le système permet de recevoir l'immatriculation de tous les commerçants. Il reçoit aussi l'inscription des sûretés mobilières et de toutes les modifications et radiations de personnes morales et physiques.