Tambacounda: ouverture de la semaine des arts des lettres et de la culture

Genre

Au moins une dizaine de délégations issues de différentes communes du département de Tambacounda, du département de Bakel, et au-delà, de la région de Kédougou et de la ville malienne de Kayes ont défilé devant la tribune officielle pour présenter une facette de leur culture. Mbagnick Ndiaye était dans la tribune en compagnie de son collègue de la Justice, Sidiki Kaba, mais également du gouverneur de la région Cheikh Kane Niane, du maire de la commune Mame Balla Lô, entre autres personnalités. Félicitant le président du conseil départemental de Tambacounda Sina Cissokho pour cette belle initiative, M. Ndiaye lui a assuré que son département va participer très substantiellement au budget dédié à l'organisation de la prochaine édition de cette manifestation, afin de lui permettre d'inviter des pays voisins et d'en faire un élément fédérateur. La culture est un facteur de paix et d'unité, a noté le ministre, par ailleurs président de l'association culturelle sérère Ndef Leng. Les troupes soninké de Bakel et Tabanding, mandingues de Sinthiou Malème et Koussanar, Diakhanké de Missirah, peulh de Ndoga Babacar et Kédougou, ainsi que les communautés maure, diola et laobé de Tambacounda ont paradé tour à tour montrant des cérémonies de mariage. Une troupe khassonké venant de la ville malienne de Kayes avait aussi part à l'évènement. Vous êtes l'incarnation du thème de cette semaine. Grands parmi les grands, vous n'avez pas renié vos origines, a lancé à l'endroit du ministre de la Justice. Le thème de la semaine s'enraciner profondément pour mieux s'ouvrir au monde, a été au centre d'un colloque jeudi, au lendemain du démarrage effectif des activités de cette manifestation. Pour M. Cissokho, la semaine des arts se veut un temps d'échanges et d'étalage de talents, ainsi qu'un moment d'animation. C'est aussi, a-t-il indiqué, un moment d'introspection devant permettre aux participants de questionner (leur) culture et son aptitude à les propulser vers des lendemains meilleurs. La culture est l'alpha et l'oméga du développement, a-t-il dit. Dans un document distribué aux participants, le département dit vouloir inscrire durablement (cette semaine) dans l'agenda culturel (du) pays. Cette rencontre devra être un temps fort (…) de solidarité et d'exaltation des valeurs positives du département, de la région, pour un Sénégal émergent, y lit-on. Nous sommes convaincus qu'un territoire animé est un territoire attrayant (…) pour les investisseurs, les touristes et pour toutes les forces vices de la nation, poursuit la même source. Des animations culturelles, des concours scolaires de poèmes et de théâtre, entre autres activités sont prévus dans différents endroits de la ville.