Thiès : l'UCG fait le bilan de son opération spéciale

Agriculture

Selon Ibrahima Mbaye, assistant technique résidentiel de l'UCG dans la capitale du rail, cette opération a démarrée depuis le 16 février dernier, pour une durée de trois mois, sur la RN2 (axe Thiès- Pout jusqu'au Km 50). Elle "vise à rendre propre les routes nationales et éradiquer les immondices et déchets solides qui affectent l'environnement. Une vaste campagne de sensibilisation" est en cours, pour un changement de comportement, dans l'espoir d'en finir avec dépôts sauvages et déchets jonchant les routes, a-t-il dit. Au total 53 agents de nettoiement sont mobilisés sur l'axe Thiès-Pout et Km 50, pour rendre propre ces artères, une opération qui sera étendue sur l'ensemble du territoire national, a précisé Ibrahima Mbaye. "Face à une situation d'insalubrité généralisée sur tout le territoire national et aux délais longs et incompressibles pour la réalisation des investissements, il a été nécessaire d'engager le Programme prioritaire de propreté (3P) pour soulager les collectivités locales et les populations", a-t-il relevé. Ces opérations ont permis de mettre en décharge plus de 250.000 tonnes de déchets en trois mois, apprend-on des responsables de l'Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG). Le Programme prioritaire de propreté (3P), lancé le 23 avril dernier, a déjà touché 53 collectivités locales, en particulier les capitales régionales et départementales.