Mangara donne les bases de la "croissance solidaire"

Economie

Il a parlé de cette orientation de la politique économique du Sénégal lors de l'ouverture d'un forum de deux jours sur "les finances publiques, la politique budgétaire et la croissance solidaire", organisé par le gouvernement sénégalais, le Fonds monétaire international et l'Union européenne. "Des efforts considérables sont fournis pour enrichir le capital humain, par le biais de l'enseignement et de la formation, afin de faire reculer la pauvreté" dans le pays, a souligné Birima Mangara. "La question de la croissance solidaire est au centre des préoccupations de tous les acteurs du développement. Au Sénégal, la nouvelle stratégie économique et sociale est bâtie sur une vision de croissance forte, durable et inclusive", a-t-il ajouté, en faisant allusion au Plan Sénégal émergent (PSE), la stratégie économique élaborée par les autorités sénégalaises pour atteindre l'"émergence" d'ici à 2035. Le gouvernement a amorcé "des ruptures qui permettront d'inscrire le Sénégal sur une nouvelle trajectoire de croissance et de développement", a dit le ministre du Budget. Selon lui, l'économie sénégalaise s'est inscrite dans une démarche de "stimulation de la créativité et de l'initiative privée", dans le but de "satisfaire la forte aspiration des populations à un mieux-être". Les réformes sont indispensables pour atteindre cet objectif, a souligné M. Mangara. "A ce titre, il est nécessaire d'opérer un ajustement budgétaire, tout en assurant une protection sociale adéquate et en s'attaquant aux inégalités." Le Sénégal doit, comme les autres pays représentés au forum, "renforcer la mise en œuvre des réformes structurelles, maintenir les taux de croissance moyens d'environ 5% de ces dernières années et réduire sensiblement la pauvreté", a poursuivi le ministre du Budget.