La Commission sous-régionale des pêches doit être une vitrine de bonnes pratiques (responsable)

Economie

Notre tâche est lourde car, nous devons faire en sorte que l'espace CSRP soit la vitrine de bonnes pratiques de pêche, a indiqué M. Camara, au cours de la 17ème session extraordinaire de la Conférence des ministres de la CSRP. La présente session, a-t-il souligné, a un programme chargé qui recouvre plusieurs domaines couverts par la CSRP. Trois points parmi ceux qui feront l'objet d'un examen pourraient être privilégiés. Il s'agit de la désignation du président en exercice de la Conférence des ministres, du choix de l'Etat membre devant abriter les prochaines sessions ordinaires, de la désignation du secrétaire permanent, a expliqué M. Camara, ministre guinéen de la Pêche et de l'Aquaculture. Il a également cité l'adoption d'une proposition de résolution autorisant les dépenses nécessaires au fonctionnement normal de la SRP soumise par le secrétaire permanent par intérim. Cette 17ème session extraordinaire sera l'occasion pour la CSRP de procéder à la mise en place de ses nouvelles instances. Les nouveaux hommes qui seront choisis à l'issue de cette rencontre apporteront une vigueur accrue aux actions qu'ensemble nous pourrions mener, a estimé Lousény Camara, Je pense notamment à la lutte et à l'éradication de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée qui consume nos efforts en vue de la durabilité de l'exploitation des ressources halieutiques au large des côtes de nos Etats, a-t-il souligné. Toutefois, il est évident que dans cette perspective, la notion de coopération évoluera. Il y a là, toute une pléiade de réflexions à mener conjointement et je compte sur l'apport d'énergies nouvelles, a dit le ministre guinéen.