Des acteurs misent sur le dialogue pour relever les défis du changement climatique

Agriculture

Pour cela, ils ont développé plusieurs initiatives de recherche, afin de mieux comprendre le phénomène et de proposer des solutions. Le climat a changé dans le passé. Le 19ème siècle a marqué un tournant décisif dans l'évolution du climat avec l'augmentation des concentrations atmosphériques mondiales de dioxyde de carbone, de méthane et d'oxyde nitreux, a expliqué le géographe Aliou Gory Diouf, chargé de programme à Enda énergie, développement et environnement. M. Diouf présentait une communication, mardi, au cours d'un atelier de renforcement de capacités et de construction de messages pour les champions du climat de l'Afrique de l'Ouest. Un volume important de connaissances scientifiques et de pratiques communautaires a été généré et documenté dans un langage souvent inadapté à celui des décideurs politiques, des praticiens du développement et des communautés qui sont les utilisateurs finaux, a-t-il fait savoir. Pour accommoder les besoins des utilisateurs finaux, a-t-il indiqué, de nouveaux produits de connaissances ont été élaborées sur la base des résultats de la recherche scientifique. Malgré ces efforts, le niveau de prise en compte du changement climatique dans les processus politiques et dans les pratiques communautaires reste faible, a déploré Aliou Gory Diouf. C'est pourquoi, a-t-il déclaré, la promotion du dialogue entre scientifiques et utilisateurs finaux, pour une meilleure compréhension du changement climatique constitue donc un défi tout aussi pressant que la génération des connaissances scientifiques dans l'objectif d'apporter une réponse durable et efficace au changement climatique. Pourtant, a-t-il souligné, des efforts sont faits mais, butent sur la difficulté de mobiliser les décideurs politiques et communautaires autour de cadres de dialogue permanentes et appropriés. Nous avons imaginé un nouveau modèle qui consiste à sélectionner un certain nombre de personnes qui disposent de qualité de leadership, de celle de la passion de la chose, mais des gens qui sont capables de se connecter aux décideurs politiques, a-t-il dit. Ce sont ces genres de personnes qui seront identifiées. Et ensemble, nous contribuerons au renforcement de leurs capacités, en vue de construire ensemble des messages qui sont des évidences constatées et sur lesquelles, nous allons nous accorder et communiquer à qui de droit, a détaillé le chargé de programme. A termes, a- il ajouté, nous formons des champions du climat qui porteront ces messages à l'endroit des citoyens à travers des évènements qu'ils saisiront pour véhiculer leurs informations. Nous pensons que le combat du changement climatique ne peut pas être gagné par un seul acteur mais, nous estimons que cette approche peut contribuer à impacter sur le comportement du citoyen qui devra intégrer le changement climatique, a estimé Aliou Gory Diouf.