Commercialisation du Made in Senegal: l'ASEPEX veut impliquer la diaspoara+++Envoyé spécial: Mohamed Tidiane Ndiaye+++

Economie

On se rend compte que beaucoup de produits sénégalais sont vendus par des Chinois à un certain prix. C'est une réalité. Nous voulons rectifier et organiser la diaspora pour que la commercialisation de nos produits se fasse par des Sénégalais au niveau du marché international, a dit M. Diop, dont la structure a encadré plusieurs entreprises exposant au Salon international de l'agriculture (SIA) de Paris. Notre objectif est que partout dans le monde, que tout ce qui est sénégalais soit vendu par des Sénégalais d'abord. Nous avons trop laissé faire. Pendant des années et des années, nous avons laissé les produits sénégalais à d'autres nationalités. Ce n'est pas normal, a insisté Malick Diop qui a promis de s'investir davantage pour mieux promouvoir la destination Sénégal. Il a signalé que des mesures vont être prises pour que le marché des produits sénégalais reviennent aux Sénégalais aussi bien de la diaspora que ceux basés au pays. Le SIA 2015, ouvert samedi par le chef de l'Etat français François Hollande, est organisé autour de quatre univers majeurs : l'élevage et ses filières, les produits gastronomiques, les cultures et filières végétales, les métiers et services de l'agriculture. Une quarantaine d'entreprises, de groupements féminins, de GIE, d'institutions spécialisées, de sociétés privées et d'instituts de recherche composent la délégation sénégalaise qui participe à la 52ème édition du SIA. Implanté au pavillon 5.1, le stand du Sénégal arbore les couleurs nationales. Pilotée par l'Union nationales des chambres de commerce, d'industrie et d'agriculture, l'équipe sénégalaise a installé ses quartiers non loin de la grande porte du parc des expositions.