Macky Sall : "La gestion rationnelle des ressources doit être notre credo +++ Envoyé spécial : Birane Hady Cissé +++

Agriculture

"Si nous voulons réussir notre pari de faire du Sénégal un pays émergent, la gestion rationnelle et durable de nos ressources naturelles doit être notre crédo", a-t-il déclaré en présidant la première édition de la Journée nationale de la foresterie dans la capitale du Fouladou. "Chaque année, nous enregistrons la perte de 40.000 hectares de forêt, résultant des changements climatiques, mais surtout de l'action de l'homme, comme les feux de brousse et la déforestation", a relevé Macky Sall. Selon lui, la perte des hectares de forêt met en cause "notre responsabilité individuelle et collective". "Inverser cette tendance requiert un engagement citoyen de chacun de nous pour sauvegarder ce patrimoine que nous devons léguer aux générations futures", a-t-il dit. Cela suppose a-t-il indiqué "un comportement responsable des exploitants forestiers, de l'ensemble de la filière d'exploitation du bois, des ménages, mais aussi un changement dans nos méthodes agro-pastorales". "C'est dire qu'il y a une nécessaire prise de conscience à tous ces niveaux et un besoin de concertation entre les services de l'Etat et l'ensemble des acteurs impliqués pour relever ce défi vital", a poursuivi le président Sall. Le président Macky Sall a entamé samedi à Kolda la troisième journée de sa tournée économique en Casamance. Il a procédé le même jour à l'inauguration du pont Abdou Diallo dans la capitale du Fouladou. Dimanche, il se se rendra dans le bassin de l'Anambé, dans le département de Vélingara, pour présider un forum d'échange et de partage avec les acteurs locaux.