Macky Sall souligne l'importance de l'électricité dans la réussite du PSE +++Envoyé spécial: Birane Hady Cissé+++

Economie

L'énergie est un axe stratégique du Plan Sénégal Emergent. Sans une électricité disponible, à un coût abordable, aucun des autres volets du PSE ne pourra libérer ses potentialités. C'est dire toute l'importance que j'accorde à la mise en œuvre, dans les meilleures conditions et à bonne date, du Plan de relance intégré de l'électricité et du Service universel de l'énergie, a-t-il dit. Le président Sall procédait à l'inauguration de la nouvelle centrale électrique de Boutoute, qui a ainsi connu une extension avec l'acquisition de deux groupes d'une puissance de 5 MW chacun. Cette nouvelle acquisition, qui a permis de doubler la puissance existante, va en effet porter la capacité de production dans la région à 20 MW pour des besoins estimés à 14,5 MW, précise le texte. Il s'agit, à travers des projets concrets comme celui que nous inaugurons aujourd'hui, de renforcer les capacités de production selon un mix énergétique varié, de réhabiliter et de développer les réseaux de transport et de distribution, ainsi que l'électrification rurale, a-t-il soutenu. A travers le mix énergétique, dit-il, le gouvernement veut diversifier les sources de production d'énergie, par une utilisation accrue du gaz naturel et du charbon, l'introduction progressive des énergies renouvelables avec un objectif d'au moins 20% de la puissance installée en 2017. Macky Sall souligne qu'il attache un intérêt tout particulier au suivi des projets engagés pour une capacité globale de 900 MW, grâce aux installation de Taïba Ndiaye, du Cap des Biches, de Sendou, de Kayar et de Mboro. Il y a aussi les 250 MW attendus des sources d'énergie renouvelable, solaire et éolienne, dans le cadre de projets de coopération ou de partenariat public-privé. Le développement du potentiel hydroélectrique dans le cadre des organisations sous régionales, telles que les Organisations pour la Mise en Valeur des fleuves Sénégal et Gambie (OMVS et OMVG), avec notamment les barrages de Gouina pour l'OMVS, de Sambangalou et Kaléta pour l'OMVG, me tiennent aussi à cœur, a ajouté le chef de l'Etat.