Casamance : Le PPDC est en marche, selon Sékou Sambou

Economie

Le PPDC est vraiment en marche. Et il n'y a aucun problème a-t-il fait savoir dans un entretien avec des journalistes de l'APS. M.Sambou, économiste de formation et ancien député à l'Assemblé nationale, a fait état du démarrage de la plateforme de Bignona, une infrastructure destinée à accompagner la transformation et l'écoulement des produits agro-forestière de la zone Sud. Le président du comité de pilotage a annoncé que sa structure a signé une convention avec la Société de développement agricole et industrielle du Sénégal (SODAGRI), pour l'aménagement des vallées rizicoles. Il a aussi fait part de la signature d'une autre convention avec l'Agence de gestion des routes (AGEROUTE), pour la construction des pistes de production, soulignant que le processus de mise en place du PPDC est terminé. Sékou Sambou a indiqué que le PPDC a prévu pour la prochaine campagne agricole de mettre à la disposition des producteurs de la Casamance, des semences certifiées et sélectionnées ainsi que du matériel agricole. C'est un projet test. Nous sommes conscients des responsabilités qui pèsent sur nos épaules. Nous ne ménageront aucun effort pour que ça soit un succès, a t-il dit. Financé par la Banque mondiale avec 40 millions de dollars – environ 20 milliards de francs CFA -, le PPDC est censé soutenir les efforts déployés par le gouvernement pour accroître la production de riz et de mangues par exemple, créer des emplois pour les jeunes et les femmes agriculteurs, et remettre en bon état les routes reliant les communautés rurales isolées. Avec ce projet, le gouvernement veut relancer l'économie de la Casamance et parachever le processus de paix entamé depuis plusieurs années.