La tutelle veut reconsiderer la position de l'aquaculture au Sénégal (ministre)

Economie

Nous allons reconsidérer de manière très importante la position de l'aquaculture au niveau du Sénégal, pour ne pas être dépassé par les autres pays qui sont en train de beaucoup investir au niveau de ce sous-secteur, a-t-il dit dans un entretien accordé à l'APS et au quotidien national Le Soleil. Il a assuré que l'aquaculture a un bel avenir au Sénégal et indiqué que sa place est au sein du ministère de la Pêche et de l'Economie maritime. Il faisait ainsi allusion à la décision récente prise par le président Macky Sall de rattacher l'Agence nationale de l'aquaculture (ANA) à son département. C'est une très bonne chose. Cette décision va concourir à une meilleure prise en charge de cette activité qui va se développer dans les années à venir, a affirmé le ministre de la Pêche et de l'Economie maritime. La pêche maritime a une tendance d'évolution très faible, alors que l'aquaculture a une tendance exponentielle, a-t-il fait valoir. Partout dans le monde, l'aquaculture augmente. Elle pèse aujourd'hui presque 33% des captures au niveau mondial. Cette production va augmenter davantage dans les années à venir, a-t-il ajouté. Le président Macky Sall préside, jeudi, à Ziguinchor, la cérémonie officielle de réception des navires "Aguène" et "Diambogne", arrivés à Dakar le 5 décembre dernier. Il procédera le même jour à l'inauguration d'un complexe frigorifique d'une capacité de 2000 tonnes.