Le Code des marchés publics, levier pour une conduite efficiente des politiques publiques (expert)

Economie

M. Fall intervenait vendredi à Somone (Mbour, ouest), lors d'un atelier de formation lors duquel il a fait une présentation sur le cadre réglementaire et institutionnel des marchés publics dont le code a été institué par le décret 2014-1212 du 22 septembre 2014. Selon lui, ce décret est l'aboutissement de modifications apportées dans un souci d'efficacité et d'opérationnalité. L'objectif majeur est la conciliation des exigences de transparence à la nécessaire célérité des procédures. Ce code a été réformé dans un contexte particulier, parce qu'il y avait le code de 2002 avec une revue des procédures de passation des marchés publics du Sénégal qui avait été commanditée par la Banque mondiale [...], a expliqué M. Fall. D'après lui, il y a eu ensuite la Déclaration de Paris qui relevait un problème d'absorption des crédits au niveau de l'aide publique, car il y avait énormément de procédures à appliquer au sein de l'autorité contractante. L'une des recommandations de Paris, c'était d'unifier les règles et d'avoir une seule référence en termes de passation des marchés publics, pour amener les Etats à avoir un code aux standards internationaux. A côté de cela, l'UEMOA avait organisé une rencontre à Abidjan (Côte d'Ivoire) sur la commande publique et celle-ci à débouché sur la prise de deux directives en 2004, a souligné Ely Manel Fall. Selon lui, le Code des marchés publics est un instrument de promotion de la bonne gouvernance, dont les principes directeurs sont la transparence, l'égalité d'accès des candidats, l'efficacité, la promotion du secteur privé national et communautaire...