SENELEC: la subvention de l'Etat passe de 123 à 61 milliards de francs (directeur général)

Economie

Pour l'année 2015, l'Etat a voté un budget de 61 milliards de francs (à titre de compensation à la SENELEC). La compensation était de 123 milliards de francs a-t-il déclaré, lundi à la presse, à Ziguinchor, en marge d'une rencontre avec le personnel de la délégation de la zone Sud. Pape Dieng, qui est en tournée dans la région de Ziguinchor, a aussi visité la nouvelle centrale de Boutoute qui sera inaugurée lors de la visite du président Macky Sall à Ziguinchor, prévue à partir du 19 février prochain. La SENELEC pourrait faire un bénéfice de 10 milliards de francs à condition que le prix du pétrole baisse en 2015, a-t-il fait valoir, tout en maintenant les 61 milliards de subvention alloués par l'Etat. Pour le mois de janvier, au lieu d'avoir une inflation nulle, la variation de prix est aux environs de 30%, a-t-il signalé. Si on maintient cette baisse des prix, la compensation annuelle qui était de 123 milliards de francs sera nulle. L'Etat pourra prendre son argent et le mettre ailleurs, a poursuivi Pape Dieng. Le directeur général de la SENELEC a indiqué que sa société veut être dans les meilleures conditions de qualité de service en passant à 50 heures de coupures par an. En 2011, nous avions atteint le sommet avec les émeutes de l'électricité avec 911 heures de coupures par an, a-t-il renseigné. De 2007 à 2009, la SENELEC a enregistré plus de 300 heures de coupures par an, contre 580 heures en 2010, a-t-il précisé. Selon Pape Dieng, les tarifs d'électricité ont augmenté de 70% entre 2000 et 2011. Malgré cette augmentation du tarif de l'électricité, l'Etat mettait chaque année 123 milliards de francs CFA. Voilà la situation que nous avons trouvée surplace, a fait savoir Pape Dieng.