Sénégal-Emballage perd 65 à 70 millions depuis l'arrêt de ses activités

Economie

Depuis le 8 août, date de mon arrêt de travail, j'ai eu un manque à gagner de 65 à 70 millions de francs CFA. J'ai 22 employés que je continue toujours à payer, en attendant de retrouver mon travail, a-t-il indiqué dans un entretien avec des journalistes. Le gérant de Sénégal-Emballage, un handicapé moteur, avait interrompu ses activités à la suite d'un différend avec la direction de l'Agence des aéroports du Sénégal (ADS). Il a porté l'affaire devant la justice. Le verdict, attendu lundi dernier, a été mis en délibéré au 3 février prochain. Il a annoncé que la Fédération nationale des personnes handicapées du Sénégal envisage de tenir une réunion dimanche au complexe culturel Léopold Sédar Senghor de Pikine. Selon lui, il sera question de discuter des modalités d'une marche que cette structure envisagerait d'organiser dans les prochains jours à l'aéroport Léopold Sédar Senghor pour le soutenir en vue de l'aider à pouvoir reprendre ses activités d'emballage. Je respecte la justice de mon pays. La justice dit la vérité. Je suis un handicapé qui travaille et emploie des personnes. Je fréquente l'aéroport depuis 42 ans, je n'ai jamais eu de problème avec qui que ce soit. Je veux que la vérité éclate sur mon différend avec les autorités de l'aéroport, a ajouté Leyti Diop.