BAD : la candidate cap-verdienne veut assurer "la transformation structurelle" du continent

Economie

Lors d'une conférence de presse, dans la capitale sénégalaise, Mme Duarte a dit que sa candidature reposait sur la "crédibilité" du Cap-Vert et le rôle qu'elle a elle-même joué en tant que ministre des Finances et du Plan dans "la transformation institutionnelle et financière" de son pays. Elle affirme que son porgramme repose sur six axes dont "l'innovation", "le secteur privé", "l'intégration régionale" et "le financement". "La BAD doit rester une banque africaine. Elle doit être encore plus puissante et mobiliser de nouveaux partenaires financiers", a estimé Cristina Duarte. "Le Cap-Vert peut garder son équidistance avec les trois blocs anglophone, arabophone et francophone" de la BAD, a dit cette candidate, citoyenne d'un pays lusophone. Cristina Duarte a terminé par Dakar une tournée ouest-africaine qu'elle effectuait depuis samedi. Elle a été à Abidjan (Côte d'Ivoire), à Accra (Ghana) et à Nouakchott (Mauritanie). Elle est la seule femme parmi les personnes désireuses de briguer la présidence de la BAD. L'élection aura lieu lors des assemblées annuelles de l'institution prévues en mai prochain à Abidjan.