Birima Mangara : Nous allons continuer à mettre à disposition des informations fiables et utiles"

Economie

Les autorités de ce département ministériel comptent par ce biais faciliter le travail des journalistes, en leur permettant de mieux informer les populations sur les actions que le gouvernement mène "pour rendre le pays économiquement émergent et socialement prospère", a-t-il déclaré. Birima Mangara présidait la cérémonie de clôture d'un atelier de partage sur les politiques économiques, budgétaires et financières du Sénégal, à l'initiative du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (COJES) et du ministère de l'Economie, des Finances et du Plan. "Je tiens à vous assurer de la disponibilité de Monsieur le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, de nos services et de moi-même à vous accompagner dans votre difficile mais exaltante mission d'utilité publique, car vous servez notre pays en vulgarisant ce que nous faisons mais aussi en jouant de façon continue et courageuse un rôle d'alerte et de veille", a indiqué M. Mangara. Le COJES "est bénéficiaire du projet d'appui aux réformes des finances publiques, financé par la Banque mondiale et le gouvernement du Sénégal, qui a pour objectif de contribuer à l'amélioration de la crédibilité, de la transparence et de la responsabilité dans la gestion et l'utilisation des ressources de l'Etat", a rappelé son coordonnateur, Alioune Kane Ndiaye. Dans ce cadre, le COJES a pu bénéficier, en 2014, d'un financement de 29 millions de francs CFA avec lequel il a pu s'équiper en matériel informatique et organiser quatre activités de renforcement de capacités au bénéfice de ses membres, a indiqué M. Ndiaye. "Au cours de ces activités, nous avons, avec les experts du MEFP que nous avons choisis nous-mêmes, revisiter les procédures d'élaboration, le vote, l'exécution et le contrôle du budget, a-t-il signalé "Nous avons pu, également, nous familiariser avec la stratégie d'endettement de l'Etat du Sénégal, mais aussi avec les débats d'orientation budgétaire et l'application des directives de l'UEMOA", a-t-il ajouté. Il a salué l'initiative des autorités du MEFP consistant à faire des journalistes spécialisés dans les questions économiques "des partenaires naturels", invitant les responsables en charge de la gestion des affaires publiques à faire de même, "parce que cela peut faciliter bien des choses et éviter beaucoup de malentendus". "Si chacun des acteurs fait correctement son travail, autorités comme journalistes, c'est tout le monde qui y gagne", a déclaré Alioune Kane Ndiaye.