Un nombre record de visiteurs au 10e jour de la Foire 2014

Economie

Les premiers visiteurs ont commencé à prendre d'assaut les guichets pour tickets d'entrée, dès l'ouverture de la FIDAK, vers 9 heures. Contrairement aux autres jours, il fallait parfois faire longtemps la queue pour s'offrir le précieux sésame. A mesure que le temps passait, les visiteurs affluaient seuls ou par groupes, souvent en famille, dans une ambiance festive décuplée par diverses formes d'animation. Les exposants de la FIDAK ont usé de nombreux subterfuges, dont certains consistant à engager des artistes-comédiens - Madoumbé, Tane Bombe, Pène - pour faire monter la fièvre, donner de la visibilité à leurs produits dans l'espoir d'attirer le plus de visiteurs possible. Une stratégie parfois fort réussie, au regard des cercles de curieux qui se sont formés devant certains stands pour voir les artistes jouer des sketchs vantant les produits exposés. Les pavillons "vert" et "orange" ont toutefois remporté la palme de l'affluence. Les visiteurs ont convergé grandement vers ces deux pavillons, comme s'ils s'étaient donné rendez-vous. Du coup, il était difficile de se frayer le chemin vers les stands correspondants dont certains proposaient des machines à cuisiner venus du Pakistan. Ceux regroupant des exposants égyptiens, syriens marocains étaient tout autant visités, pris d'assaut qu'ils étaient par un public conquis par la qualité de leurs produits. A la tombée de la nuit, l'ambiance des concerts et autres sonorisations distillant de la musique ajoutaient à une atmosphère déjà enfiévrée, au point que la communication devenait difficile entre visiteurs et vendeurs. A quelque deux jours de la fin de la FIDAK 2014, le CICES venait de renouer avec l'ambiance et la forte affluence caractéristiques des précédentes éditions. La 23e FIDAK (18-29 décembre) se tient sur le thème "L'intégration régionale, levier clé de développement économique et social". La République fédérale du Nigéria est l'invitée d'honneur de l'édition 2014.