Papa Abdoulaye Seck : L'agriculture sénégalaise tend vers l'indépendance alimentaire"

Economie

"Une agriculture ne se construit pas en un seul jour. Une agriculture se construit dans la durée, mais au vu des actions entreprises (…), nous pouvons dire que l'agriculture sénégalaise est en mouvement accéléré vers une indépendance alimentaire durable et continu", a-t-il déclaré. Papa Abdoulaye Seck s'entretenait avec des journalistes lors d'une visite de stands dédiés à son département dans le cadre de la 23-ème Foire internationale de Dakar (FIDAK, 18 au 29 décembre). De l'avis du ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural, accompagné d'une délégation de responsables de son département, la modernisation de l'agriculture devrait engendrer des gains de croissance au profit de l'économie nationale. M. Seck a notamment visité un stand dans lequel se trouve stocké du matériel agricole acquis par le gouvernement et exposé dans le cadre de la FIDAK qui se tient au Centre international pour le commerce extérieur du Sénégal (CICES). "Ce n'est pas du matériel destiné à la vente, a-t-il précisé. C'est du matériel déjà acquis par le gouvernement du Sénégal et destiné au monde rural. Conformément à la vision du chef de l'Etat, nous devons tout mettre en œuvre pour que l'agriculture sénégalaise se modernise". Si des stratégies ne sont pas mises en œuvre pour élever "le niveau de mécanisation de notre agriculture, nous ne pourrons pas avoir une agriculture moderne, compétitive, diversifiée, durable. La mécanisation est un intrant majeur pour transformer durablement et positivement l'agriculture sénégalaise", a poursuivi le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural. Le gouvernement sénégalais injecte annuellement sur fonds propres cinq milliards de francs CFA destinés à l'acquisition de matériel de culture attelée, selon Papa Abdoulaye Seck. "Cette année, nous avons distribué 16.000 unités de matériel de culture attelée. La campagne prochaine, nous allons distribuer 20.800 unités attelées", a-t-il dit, assurant que la prise en charge des besoins des exploitants familiaux "demeure une préoccupation fondamentale du gouvernement sénégalais". Le gouvernement a par ailleurs pu mobiliser 60 milliards de francs CFA, grâce à la coopération internationale, pour l'achat de matériel motorisé, a indiqué le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural. "Le gouvernement sénégalais, en vue de favoriser la mise à disposition de ce matériel au monde rural, a décidé de subventionner le matériel de culturel attelée à hauteur de 60% et le matériel de culture motorisé à hauteur de 50%", a indiqué Papa Abdoulaye Seck. "Nous pensons nous orienter résolument, sûrement et avec la fiabilité requise, vers une agriculture de type nouveau permettant aux Sénégalais de nourrir les Sénégalais", a-t-il déclaré.