Mise en œuvre des projets prioritaires: le Fonds koweitien disposé à jouer sa partition (directeur général)

Economie

Le Fonds koweïtien sera toujours avec les autorités sénégalaises dans le cadre du financement de leurs projets prioritaires pour contribuer au développement économique du pays, a notamment dit Hamad Al-Oumar, lors d'une cérémonie de signature d'un financement pour la réhabilitation de la route Touba-Linguère. Le ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, et le directeur général adjoint du FKDEA ont procédé mardi, en début de soirée, à la signature d'un accord de prêt relatif au financement complémentaire du projet de réhabilitation de la route Touba-Dahra- Linguère. D'un montant de dix millions de dinars koweitiens, soit dix-huit milliards de francs CFA environs, cet accord de prêt entre dans le cadre du financement du Plan Sénégal émergent. Il vient confirmer la contribution constante et efficace du Fonds koweitien pour le développement économique en Afrique au développement économique et social du Sénégal, selon les deux parties signataires. De son côté, amadou Ba a magnifié les bonnes relations de coopération entre les deux pays. Les relations de coopération ne cessent de renforcer entre les deux pays sous l'impulsion notamment de l'émir du Koweït et du président Macky Sall qui a effectué deux visites officielles dans ce pays depuis 2012, s'est félicité Amadou Ba. Il a estimé que le Fonds koweitien a apporté un soutien inestimable à la mise en œuvre des projets prioritaires du Sénégal. Il a donné l'exemple de la présente signature de convention qui consiste à réhabiliter la route reliant les villes de Touba, Dahra et Linguère, longue de 115 kilomètres, en la transformant en une route bitumée répondant aux normes (…). Selon lui, le Koweït va largement dépasser le niveau financier de son engagement lors du Groupe consultatif de Paris qui était de l'ordre de 26 milliards de francs CFA avant 2018.