Alioune Sarr annonce un projet de 27 milliards en soutien aux entreprises

Economie

Ce projet Croissance et Exportations bénéficie de l'appui de la Banque mondiale et est doté d'un financement total de 27 milliards de francs CFA, soit 50 millions de dollars, a-t-il précisé à l'ouverture d'un atelier de réflexion sur l'optimisation des services d'appui aux PME, à l'initiative de l'UNACOIS JAPPO. Il vient en appui à des programmes déjà mis en œuvre par le gouvernement, dans le domaine de la promotion et de l'encadrement du secteur privé, a indiqué le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME. Les trois composantes du projet Croissance et Exportations concernent "le soutien au développement des exportations, l'appui au développement du secteur touristique et l'amélioration de l'environnement des affaires", a expliqué Alioune Sarr. "La composante soutien au développement des exportations prévoit un concours de plans d'affaires et un fonds à coûts partagés pour l'accès aux marchés d'exportation. Le concours a pour objectif d'aider à la création d'entreprises ayant un fort potentiel à l'exportation", a détaillé M. Sarr. Selon lui, il s'agira de lancer, à travers une campagne de communication, un appel à candidatures, pour sélectionner les meilleurs concepts, les accompagner par une formation en entrepreneuriat et la rédaction d'un plan d'affaires. "Les meilleurs plans d'affaires sélectionnés recevront un prix (capital de démarrage) et seront accompagnés dans la création de leur entreprise", a-t-il annoncé. "Quant au fonds à coûts partagés, il vise à améliorer la compétitivité des exportateurs sénégalais, en favorisant l'accès à de nouveaux marchés et produits. Il permettra d'aider les entreprises à la mise en place d'un +plan d'export+ pour les aider à définir ou améliorer leur positionnement sur les marchés et produits", a-t-il poursuivi. Il a précisé que ce fonds, consistant en une subvention de 50% des frais pour les entreprises, contre 70% pour les associations, est prévu pour 90 entreprises et 10 associations. "Enfin, a renseigné Alioune Sarr, la composante amélioration de l'environnement des affaires prévoit le développement de Guichets uniques pour la création d'entreprise et l'offre de services administratifs aux PME et aux exportateurs dans les régions".