Les investissements des PME en 2012 s'élèvent à 87 milliards de francs CFA

Economie

"L'analyse du rapport de l'enquête nationale sur les petites et moyennes entreprises révèle que les PME ont réalisé en 2012 des investissements à hauteur de 87 milliards de francs CFA. Le commerce et la réparation des véhicules automobiles et motocycles a totalisé plus de la moitié, 52 milliards", a-t-il dit à l'ouverture d'un atelier sur "l'optimisation des services d'appui aux PME". L'atelier est organisé par l'Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS-JAPPO) et le Centre international pour la promotion de l'entreprise privée (CIPE) des Etats-Unis d'Amérique. Le montant des investissements des petites et moyennes entreprises en 2012 fait dire au ministre du Commerce que "l'importance des PME au Sénégal n'est plus à démontrer". Elles représentent près de 90% des entreprises au Sénégal et concentrent 42% du total des emplois du secteur moderne, a-t-il rappelé. Selon M. Sarr, les PME ont, en 2011, fourni 26,7% du chiffre d'affaires et 22,4% de la valeur ajoutée des entreprises du secteur moderne enregistrées auprès du ministère du Commerce. Les PME sont toutefois confrontées à des difficultés, dont "la méconnaissance et la non-maîtrise des procédures et mécanismes des marchés publics", a-t-il signalé. "A cela s'ajoutent des difficultés liées à la fiscalité, à l'approvisionnement en énergie et en matières premières, à l'accès à la commande publique et au crédit bancaire classique", a signalé le ministre du Commerce. Il a relevé "la faible diversification de l'offre de produits financiers, l'accès difficile au foncier, l'insuffisance de synergies entre les structures dédiées à l'appui aux PME et la faiblesse de la capacité productive, qui impacte de manière significative la balance commerciale" du pays. Alioune Sarr estime que "l'amélioration de la compétitivité des PME passera nécessairement par une bonne harmonisation des interventions des structures d'appui et des programmes dédiés à l'accompagnement de ces entreprises". Le gouvernement est en train de faire des efforts pour soutenir les PME, a-t-il ajouté, en parlant des "instruments d'accompagnement financiers" mis en place par l'Etat, au profit des petites et moyennes entreprises. Il a cité le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), la Banque nationale de développement économique (BNDE) et le Fonds souverain d'investissements stratégiques (FONSIS).