Amadou Bâ : "Il n'y a eu aucune divergence avec la BM, sur le nouveau Code des marchés publics"

Economie

"Il n'y a eu aucune divergence entre le Sénégal et la Banque mondiale sur le Code des marchés publics. C'est un code de 153 articles. Nous (Ndlr : le gouvernement et la BM) avons travaillé ensemble sur cette réforme", a expliqué M. Bâ. Lors de la cérémonie de signature d'un accord de financement entre son département et la Banque mondiale, un journaliste l'a interrogé sur des "inquiétudes" de la BM liées aux "offres spontanées" figurant dans le nouveau Code des marchés publics du Sénégal. La BM a bel et bien attiré l'attention du gouvernement du Sénégal sur l'article 80 de ce code, qui concerne les "offres spontanées", a précisé Amadou Bâ, ajoutant que cette institution financière "a demandé" aux autorités sénégalaises de faire faire "un audit technique" sur ce nouveau code. Toutes les préoccupations de la BM relatives à ce sujet ont été prises en compte, a-t-il assuré. La pratique des "offres spontanées" n'est pas contraire à ce qui se fait dans plusieurs pays en matière de passation des marchés publics, a fait valoir Amadou Bâ. Selon lui, la France, d'autres pays de l'Union européenne, mais aussi l'Afrique du Sud et le Kenya pratiquent les "offres spontanées" qui, pour le cas du Sénégal, doivent être faites sur la base de critères définis par le Code des marchés publics.