L'OIF doit s'ouvrir aux fora économiques de tous les continents (Michaëlle Jean)

Présidence de la République

"Des pays de tous les horizons sont membres de la francophonie. Nous avons des pays dans le G8, des pays en développement, des pays les moins avancés. Nous devons maintenant agir sur le fossé macro-économique, en nous ouvrant aux fora économiques de tous les continents, a affirmé la nouvelle secrétaire générale de l'OIF. Elle prenait part à la conférence de presse de clôture du XV sommet de la francophonie, au Centre international de conférences Abdou Diouf (CICD). Elle était aux côtés des présidents François Hollande (France), Macky Sall (Sénégal) et Hery Rajaonarimampianina (Madagascar) et du secrétaire général de l'OIF sortant Abdou Diouf. "Le cap économique est une perspective réjouissante (...) les peuples et les citoyens doivent se rencontrer en commerçant ensemble (...), a poursuivi la canadienne d'origine haïtienne. "J'étais étonnée d'entendre les intérêts des pays d'Asie comme le Vietnam, le Cambodge, le Laos et d'autres pays. Il nous faut penser et nous ouvrir à tous ces fora économiques, a-t-elle poursuivi.