Un officiel israélien souligne l'étroitesse des relations avec l'Afrique+++ Envoyée spéciale: Sokhna Bator Sall+++

Présidence de la République

Nous avons un lien très spécial avec l'Afrique. C'est le seul pays (non africain) qui a une connexion avec terrestre avec l'Afrique. On peut marcher de Jérusalem à l'Afrique à pied. C'est faisable, a dit M. Granot. Il recevait une délégation sénégalaise composée de journalistes et des membres de l'Association des imams et oulémas du Sénégal conduite par son secrétaire général, El hadj Oumar Diène. Cette visite est initiée par l'ambassadeur de l'Etat d'Israël au Sénégal, Eli Ben Tura, Les liens entre Israël et l'Afrique sont lointains et sereins. On s'entend comme si nous appartenions à l'Afrique, a-t-il indiqué, rappelant que vers les années 1960, son pays a beaucoup soutenu ce continent. Ce soutien a été réactualisé dans les années 80 avec tous les pays d'Afrique notamment le Sénégal dont les liens sont très étroits. Nous voyons le monde musulman comme notre frère. Nous n'avons pas besoin de conflits avec le monde musulman. C'est pourquoi, nous avons beaucoup de sympathie avec ce pays, a-t-il encore dit. Au contraire, a souligné Avi Granot, l'Afrique et le Moyen-Orient ont une lutte commune consistant à empêcher le terrorisme de se répandre. A cet égard, nous devons mener un combat commun contre ce fléau, a-t-il affirmé. Pour sa part, le chef de la délégation sénégalaise a magnifié les relations diplomatiques entre les deux pays. Nous nous acheminons vers un monde de dialogue qui lève les barrières avec les techniques de l'information et de la communication, a fait remarquer El Hadj Oumar Diène. Il a souhaité que la paix et la stabilité reviennent en Israël. En fin d'après-midi, la délégation a été reçue par Yaacov Saleme, directeur du département de communautés religieuses au ministère de l'Intérieur, en présence de l'imam Mohammed Kiwan, président de l'Union des personnalités religieuses musulmanes en Israël et du directeur de la division musulmane, Ziad Abou.