La construction du pont de Farafégné relève de la volonté des présidents Sall et Jammeh (ambassadeur) +++Envoyé spécial: Birane Hady Cissé+++

Présidence de la République

Aujourd'hui, c'est un grand jour. Les populations de la Gambie et du Sénégal, ont toujours rêvé la construction d'un point sur la Transgambienne. La construction du pont est une volonté politique des deux chefs de l'Etat, a-t-il dit. Le ministre gambien des Transports Ousmane Badji a signé la convention de construction du pont avec le consortium CORSAN COVIAM et AREZKI chargé de la construction du pont de Farafégné. Selon l'ambassadeur Doudou Salla Diop, si la construction du pont se réalisent Macky Sall et Yahya Jammeh vont rentrer dans l'histoire des deux pays. Le pont va s'appeler paix, sécurité et développement (…). C'est un exemple que le Sénégal et la Gambie sont en train de donner au reste de l'Afrique. Ce genre de projet va permettre l'intégration régionale, a souligné le secrétaire permanent. D'une longueur 942 mètres, avec 70 mètres de largeur et 16,5 mètres de hauteur, le pont de Faréfégné va enjamber le fleuve Gambie et permettre de relier le nord et le sud du Sénégal. Financé par la Banque africaine de développement (BAD), le projet de construction du pont prévoit l'élargissement des routes secondaires d'accès et construction de postes de contrôle juxtaposés.