"Pas de sacrifices vains, après le départ de Compaoré" (activiste) +++Envoyé spécial: Amadou Samba Gaye+++

Présidence de la République

"Nous ne souhaitons pas que soient vains les sacrifices des jeunes tombés pendant les manifestations", a-t-il dit à la fin d'une rencontre entre une délégation de jeunes et le chef de l'Etat burkinabé, le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida. Selon lui, ce que souhaitent les jeunes, c'est que les bases réelles d'un Etat de droit et d'une démocratie soient posées durant la transition. L'objectif est de faire en sorte que les jeunes participent pleinement au développement du Burkina Faso, a ajouté Zoehinga Oscar. Sa rencontre avec le lieutenant-colonel Zida fait partie d'une série que le nouveau chef de l'Etat mène depuis plusieurs jours, après sa désignation par l'armée pour diriger pays, depuis le départ de Blaise Compaoré, poussé à la démission par une forte contestation populaire, le 31 octobre. Au pouvoir depuis 27 ans, à la suite de l'assassinat du président Thomas Sankaré, M. Compaoré voulait faire modifier l'article 37 de la Constitution, afin de briguer un nouveau mandat. La détermination des Burkinabé l'a finalement contraint à quitter le pouvoir et à s'exiler en Côte d'Ivoire.