Zida et son entourage invités à tenir leur promesse +++Envoyé spécial : Amadou Samba Gaye+++

Présidence de la République

Mme Dakouré, qui est également la présidente du Réseau Wildaf Burkina Faso, s'entretenait avec des journalistes, après avoir rencontré le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, qui dirige le pays depuis le départ de Blaise Compaoré du pouvoir, le départ le 31 octobre dernier. M. Compaoré a démissionné à la suite de violentes manifestations contre un projet de révision de la Constitution qui devait lui permettre de briguer un nouveau mandat. Dakouré Haridiata a rencontré le nouveau chef de l'Etat, dans le cadre de la concertation que mène ce dernier, depuis plusieurs jours, avec les acteurs économiques, politiques et sociaux du pays. Selon Dakouré, le chef de l'Etat désigné par les responsables de l'armée, a demandé aux femmes de le "soutenir", en vue de la réussite de la transition. Le lieutenant-colonel Zida a promis de travailler à la préservation de la paix, a indiqué Mme Dakouré. "Nous avons approuvé cette démarche. Et nous avons promis de le soutenir s'ils (NDLR : les militaires) travaillent pour la paix. Et nous leur demandons de faire en sorte qu'il y ait effectivement la paix dans le pays, et que la transition se fasse comme prévu, c'est-à-dire qu'ils respectent leurs engagements", a-t-elle souligné. Selon elle, les femmes ont la même préoccupation que les autres segments de la société burkinabé. "On n'a pas de préoccupation différente de celle du peuple entier. Notre préoccupation, c'est la paix. Qu'il y ait la paix, que la transition se fasse et que chacun retrouve sa place dans notre pays", a dit la porte-parole des organisations féminines de la société civile. Yacouba Isaac Zida, ex-numéro 2 de la garde de Blaise Compaoré, a, après avoir pris le pouvoir, accepté de lever immédiatement la suspension de la Constitution et d'organiser des élections générales dans les 12 prochains mois, a annoncé jeudi la Cédéao. Une délégation conduite par le chef de l'Etat ghanéen et président en exercice de la Cédéao, John Dramani Mahama, a rencontré le nouveau président burkinabé, mercredi, à Ouagadougou. Le président nigérian Goodluck Jonathan et son homologue sénégalais Macky Sall faisaient partie de la délégation.