Dakar et Alger sur des convergences fortes (Mankeur Ndiaye)

Présidence de la République

"Nous avons travaillé à bâtir des convergences fortes dans les domaines de la coopération politique et diplomatique", a-t-il déclaré jeudi, dans le cadre d'une visite qu'il effectuait à Alger, à l'invitation de son homologue algérien, Ramtane Lamamra. Mankeur Ndiaye était arrivé mercredi dans la capitale algérienne, pour une visite de travail et d'amitié de deux jours, dans le but de faire le point et de dégager les perspectives de la coopération entre les deux pays. "Nous avons échangé sur la situation en Afrique, notamment les crises que nous vivons dans notre espace régional", a déclaré M. Ndiaye, dans des propos rapportés par plusieurs médias locaux, au terme de ses entretiens avec le ministre algérien des Affaires étrangères. Le ministre sénégalais des Affaires étrangères a salué le leadership de l'Algérie dans la résolution des crises en Afrique. Il a notamment rappelé le rôle joué par la partie algérienne dans le dénouement de la crise malienne. Mankeur Ndiaye a aussi loué l'engagement de l'Algérie à aider la Libye à trouver une solution négociée la crise à laquelle ce pays fait face depuis la chute de son défunt président Mouammar Kadhafi, en octobre 2011. L'Algérie et le Sénégal partagent des relations "mutuellement avantageuses", anciennes et traditionnelles, a de son côté relevé le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. "Les deux présidents, qui partagent des engagements très panafricanistes, sont des leaders du Nepad et participent à la conduite et à la conception de l'action africaine dans tous les domaines", a-t-il dit. Les deux hommes ont procédé à "un échange de vues sur les questions d'intérêt commun notamment la situation au Sahel et l'impérative coopération en matière de lutte antiterroriste dans cette région à laquelle appartiennent l'Algérie et le Sénégal", ont indiqué ces médias, citant l'Agence de presse nationale algérienne, Algérie Presse Service (APS). Au cours de leurs entretiens élargis aux membres des délégations des deux pays, Mankeur Ndiaye et son homologue algérien ont évoqué plusieurs domaines de coopération relevant de l'énergie, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ils se sont par ailleurs entretenus de sujets relatifs à la promotion de la coopération entre les secteurs privés des deux pays et à la coopération religieuse, notamment en ce qui concerne la formation et la promotion des valeurs de paix et de tolérance en l'islam.