Une AG des chefs de police de la CEDEAO s'ouvre jeudi à Lomé

Présidence de la République

Les participants vont, à l'occasion de cette rencontre, réfléchir aux voies et moyens pouvant leur permettre de lutter efficacement contre la criminalité transnationale, dans les 15 pays de la CEDEAO, dont le Sénégal. Une réunion du Comité des chefs de police d'Afrique de l'Ouest (CCPAO), une autre qui concerne les chefs des services de renseignements et de sécurité, et le forum des ministres chargés de la Sécurité dans les pays concernés constituent le programme de l'assemblée générale prévue dans la capitale togolaise. A cette occasion, le CCPAO fera le point sur les progrès enregistrés et évaluera les défis relatifs à la prévention du crime et à la criminalité transnationale. Le communiqué reçu de la Commission de la CEDEAO explique qu'il s'agira aussi, pour les participants, d'examiner les rapports des précédentes réunions du CCPAO, la situation sécuritaire de la sous-région et les efforts déployés aux niveaux national et régional pour lutter contre la criminalité transnationale en Afrique de l'Ouest. "Il sera aussi question d'adopter le projet de mémorandum d'entente entre le Comité des chefs de police d'Afrique centrale (CCPAC) et le CCPAO", indique la même source. Les participants vont également "discuter de la menace croissante du terrorisme dans la sous-région et de l'état de mise en œuvre de la Stratégie de lutte contre le terrorisme de la CEDEAO". "Les discussions sur les défis de la sécurité maritime en Afrique de l'Ouest et dans le golfe de Guinée, et l'élaboration des modalités pour la mise en place de l'Office de renseignements et d'investigations criminelles (ORIC) au sein de la Commission de la CEDEAO et dans les Etats membres figurent également" dans le programme de l'assemblée générale, selon le communiqué. Le CCPAO, créé le 19 décembre 2003 à Accra (Ghana), est une institution spécialisée de la CEDEAO. C'est un organe consultatif de coopération policière régionale, rappelle le texte.