L'UEMOA balise la voie d'une Union douanière

Présidence de la République

Selon un communiqué, le dernier conseil des ministres de l'UEMOA, tenu mercredi et jeudi à Lomé (Togo), a adopté à ce sujet deux "projets de textes (qui) visent à mettre en conformité les textes de l'UEMOA, en matière de Tarif extérieur commun (TEC), avec ceux de la CEDEAO". Il s'agit de textes portant respectivement sur la modification du règlement portant adoption du TEC de l'UEMOA et sur la définition de la liste de marchandises composant les catégories dans la nomenclature tarifaire et statistique de l'UEMOA basée sur la version 2012 du Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises. Une fois adoptés, ces deux textes permettront "d'appliquer, à l'échelle régionale, un seul Tarif extérieur commun faisant ainsi de l'Afrique de l'Ouest, une Union douanière, étape importante dans le processus d'intégration en cour", indique le conseil des ministres de l'UEMOA. Dans le même esprit, il a été également adopté un système harmonisé de métrologie dans les Etats membres, par voie de règlement, un acte communautaire qui "s'inscrit dans le cadre de la facilitation des échanges intra et extrarégionaux, par la réduction des obstacles techniques au commerce liés à la mesure". "Il a été aussi adopté une directive portant régime commun de gestion durable des ressources halieutiques dans les Etats membres de l'UEMOA", un instrument fixant "un cadre législatif communautaire harmonisé pour une gestion durable de la pêche et de l'aquaculture basée sur une approche éco-systémique". "Sa mise en œuvre contribuera au développement de la coopération régionale en matière de gestion des ressources halieutiques partagées et au développement durable du secteur de la pêche et de l'aquaculture", souligne le communiqué. Le Programme de développement culturel de l'UEMOA a été par ailleurs "adopté par voie de décision par le conseil" des ministres, poursuit-il, en précisant que cette initiative a pour objectif général "de contribuer à valoriser la culture comme source de création de richesses et de rayonnement de l'UEMOA". Ce programme devrait favoriser "le développement d'un marché régional des biens et services culturels ainsi que l'accès aux financements". Il vise en outre à améliorer "la visibilité des expressions culturelles de l'espace communautaire".