Proche-Orient : Tel-Aviv espère un respect de la trêve

Présidence de la République

Le texte souligne que l'Etat hébreu a "accepté pour la septième fois" un cessez-le-feu depuis le déclenchement du conflit avec le Hamas, au début du mois de juillet dernier. "Ce cessez-le-feu que nous observons aujourd'hui est le même que l'Egypte avait proposé au début de ce conflit, et [qui a été] six fois rejeté par le Hamas", soutient le diplomate israélien. S'il avait été accepté "trois semaines plus tôt, affirme-t-il, nous aurions évité toute cette souffrance et cette tragédie que nous avons vécues [à la fois] côté israélien et côté palestinien". Son ambassadeur au Sénégal affirme qu'"Israël s'est retiré de la bande de Gaza en 2005 dans l'optique de donner une opportunité de développement et de prospérité à cette zone". Il précise que "les restrictions qu'Israël et l'Egypte ont imposées sur la bande de Gaza avaient pour but d'empêcher le Hamas de s'armer et d'agresser ses voisins". L'opération "Bordure protectrice" a, selon lui, "permis la destruction de 32 tunnels offensifs contre des citoyens et soldats israéliens, de diminuer les stocks de missiles du Hamas de 10 mille à près de trois mille". Il précise que 400 des 1.800 victimes palestiniennes "sont des combattants du Hamas". Israël "regrette chaque civil tué", affirme son ambassadeur au Sénégal. L'opération "Bordure protectrice" a fait côté palestinien plus de 1 850 morts et près de 10 000 blessés, en 29 jours. L'ONU précise que les deux tiers des victimes sont des civils, et qu'un grand nombre de femmes et d'enfants se trouvent parmi elles. Ce chiffre est cependant contesté par les autorités israéliennes. Côté israélien, les combats ont provoqué la mort de 64 soldats. L'Etat hébreu a aussi perdu trois civils tués par les roquettes tirées par les combattants du Hamas, un mouvement militaire et politique palestinien. Israël a lancé une opération militaire, le 8 juillet, pour contrôler les tirs de roquettes lancés par le Hamas dans son territoire et détruire les tunnels permettant aux combattants palestiniens de porter le danger sur le sol israélien.