Le Programme Washington Fellows sera rebaptisé en hommage à Mandela

Présidence de la République

"Aujourd'hui, devant 500 jeunes leaders d'exception, le président Barack Obama annoncera que le Programme Washington Fellows pour les jeunes leaders africains est rebaptisé en hommage à Nelson Mandela", indique un communiqué de presse de l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique au Sénégal. Selon le texte, M. Obama "annoncera également que les Etats-Unis souhaitent doubler le nombre annuel des participants au Programme Mandela Washington Fellows, pour le porter à mille, à l'été 2016". "Le Programme Mandela Washington Fellows, explique la même source, est le programme phare de l'Initiative en faveur des jeunes leaders africains (Young African Leaders Initiative, YALI), et il incarne la volonté du président Obama d'investir dans l'avenir de l'Afrique." La première promotion des Mandela Washington Fellows séjourne aux Etats-Unis d'Amérique depuis juin 2014 "pour six semaines intensives de stage de leadership, de constitution de réseaux et de développement de leurs compétences". "Cette initiative permet à des jeunes leaders africains d'acquérir les connaissances et les contacts dont ils ont besoin pour faire évoluer leur plan de carrière et participer de manière plus énergique à la consolidation des institutions démocratiques, au développement de la croissance économique et au renforcement de la paix et de la sécurité en Afrique." Cette année, les bénéficiaires, sélectionnés parmi près de 50 000 candidats, sont au nombre de 500. Ils sont décrits comme incarnant "l'extraordinaire promesse d'une génération émergente de chefs d'entreprises, de militants et de fonctionnaires". Agés de 25 à 35 ans, ils sont considérés comme ayant "déjà fait la preuve de leurs capacités de leaders au sein d'organismes privés, publics ou civiques". Ils "ont manifesté une forte volonté de mettre leurs compétences et leurs talents au service de leurs concitoyens, afin de renforcer le lien social". "La première promotion de Fellows comprend des représentants de 49 pays d'Afrique subsaharienne et respecte la parité hommes-femmes. Malgré leur jeunesse, plus de 75 % d'entre eux occupent déjà des postes de cadres moyens ou supérieurs, et 48 % ont un diplôme universitaire", souligne le communiqué. Il indique que 25 % d'entre eux travaillent dans un organisme non gouvernemental, et 39 % dirigent leur propre entreprise. Ils ont "suivi un cursus dans 20 grandes universités américaines", dans le cadre d'un stage de "six semaines comprenant des cours théoriques et une formation pratique". "En lien avec des entreprises, des administrations et des ONG, le gouvernement américain s'efforce de mettre en place un suivi concernant les perspectives professionnelles et des structures pérennes de soutien aux jeunes leaders à leur retour chez eux", affirme l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique au Sénégal.