Dakar invité à agir pour un arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

Présidence de la République

Dans un communiqué intitulé carnage de Sheejaïa, la représentation diplomatique de la Palestine au Sénégal demande aussi aux pays et peuples frères d'Afrique, à la Oumma islamique, ainsi qu'à l'ensemble de la communauté internationale, non pas seulement de condamner ces nouvelles atrocités commises par une armée criminelle, mais de tout mettre en œuvre pour obtenir l'arrêt immédiat des bombardements sur Gaza. Le bilan des crimes de l'armée d'occupation israélienne contre la population civile palestinienne s'alourdit davantage', déplore la représentation diplomatique. Le matin du dimanche 20 juillet ,on dénombrait 99 victimes palestiniennes dont 80% sont des enfants, et plus de 263 blessés. Depuis le 13 juin, on compte : 539 morts, et plus de 3624 blessés, mentionne la même source. L'ambassade palestinienne estime que le monde ne peut rester silencieux face à cette utilisation d'armes non-conventionnelles telles que les obus à fléchettes ou les bombes Dime. Elle accuse Israël de crimes de guerre contre les populations civiles palestiniennes en violation des Conventions de Genève, de la Charte des Nations Unies, du droit de la guerre et du droit international humanitaire. L'offensive israélienne, dénommée Bordure protectrice a été lancée le 6 juillet dernier, officiellement en représailles à des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. Elle a tué plus de plus de 500 Palestiniens et en a blessé plus de 2.400, selon les médias occidentaux. Ces tirs de roquettes ont été revendiqués par les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, après la mort de cinq de leurs combattants dans de précédents bombardements israéliens.