Le Sénégal invité à suspendre ses relations avec Israël

Présidence de la République

Il a aussi demandé à la communauté internationale de le traduire devant la Cour pénale internationale (CPI), la juridiction devant laquelle sont jugées les personnes accusées des crimes les plus graves qui touchent la communauté internationale, à savoir les crimes de génocide, les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre. Ce qui se passe actuellement en terre palestinienne est inqualifiable. C'est l'agression d'un Etat contre toute l'humanité, a fustigé M. Samb. Il s'exprimait, vendredi à Dakar, en marge du symposium organisé par l'association Fittyan et l'ambassade de la Palestine au Sénégal sur le thème : "La Palestine encore sous les bombes : enjeux, perspectives et moyens d'action". Pour marquer la solidarité du peuple sénégalais à l'égard de celui Palestine face à l'agression d'Israël, qui agit dans l'impunité, il a demandé à l'Etat du Sénégal de rompre ses relations avec Israël ou de fermer définitivement son ambassade à Dakar. Il faut que toutes les parties politiques, les chefs religieux et les associations des droits de l'homme s'unissent pour dénoncer cette impunité à travers une manifestation nationale, a-t-il suggéré, en présence de plusieurs associations amies de la Palestine. Pour l'ancien chef du département arabe à l'UCAD, le silence de la communauté internationale est inacceptable. Il demande à cette dernière de traduire l'Etat d'Israël devant la CPI pour crimes contre l'humanité. On tue des femmes, des enfants, des civils… C'est des crimes contre l'humanité, a-t-il dénoncé. Pour sa part, le président de l'Association Fittyan, Cheikh Ahmet Niasse, a appelé le gouvernement sénégalais, à expulser l'ambassadeur d'Israël à Dakar au nom des victimes palestiniennes. Israël déclare agir en représailles à des tirs de roquettes lancées sur son territoire par le Hamas, un mouvement politique et militaire palestinien. Selon des médias internationaux, ses attaques ont provoqué la mort de quelque 250 Palestiniens, dont une majorité de civils, en 11 jours. Deux morts ont été signalés côté israélien. L'opération "Bordure protectrice" déclenchée par l'armée israélienne vise à "détruire les tunnels servant à attaquer les populations israéliennes", déclare l'ambassadeur d'Israël au Sénégal, Eli Ben Tura. Dans un communiqué parvenu vendredi à l'APS, il soutient qu'avec les tunnels en question, le Hamas nourrit "l'unique dessein d'attaquer des citoyens israéliens".