Macky Sall revient sur l'importance de la mise en valeur des cultures locales

Genre

Macky Sall a inauguré cette infrastructure en présence de Bintou Djibo, coordonnateur du système des Nations unies au Sénégal et de Christina Diaz, ambassadeur du Royaume d'Espagne au Sénégal. Elle comprend un espace techno-culturel pour les ethnies bassaris, bédick, dialonga, kognagui et peul. Il y a aussi un espace multimédia avec une radio communautaire et un cyber-espace. S' y ajoute un périmètre maraîcher pour les femmes. Parlant du centre communautaire, le chef de l'Etat a déclaré : En mettant en harmonie la culture et le tourisme, vous êtes en adéquation avec le Plan Sénégal émergent (PSE) et l'Acte 3 de la décentralisation. En créant les synergies, on met en marche un véritable laboratoire de cohérence de nos politique, a dit Macky Sall qui se dit convaincu que l'approche par la culture est une approche nouvelle sur les questions de développement qui peut rapporter gros à l'économie locale. A ce propos, il a cité l'exemple de pays comme le Laos ou le Cambodge qui drainent plus de quatre millions par an. Avec sept sites inscrits au patrimoine mondial, le Sénégal est le pays le plus représenté de la sous région même si nous tardons à capitaliser l'impact, a relevé le président de la République, invitant les Sénégalais à venir visiter le pays profond avec toutes ses merveilles comme la cascade de Dindéfélo, les cultures bedick , bassari, koniagui et dialonga. Il faut préserver la diversité culturelle qui est le socle de la nation, a souligné Macky Sall , estimant que l'ouverture d'une radio communautaire est une occasion unique de valoriser les langues pour atteindre un auditoire dispersé. Le président a demandé au ministre de la Culture d' inscrire dans son budget annuel, une subvention de 20 millions au profit du Centre communautaire de Bandafassi.