Une spécialiste du massage thaï veut créer un centre de formation au Sénégal +++ Envoyée spéciale : Mansoura Fall +++

Genre

"Mon ambition est d'ouvrir d'autres centres de formation de +Thaï-Spa+ notamment au Sénégal où je souhaite être la première dans ce domaine, puisque je le suis au Bahreïn, en Ukraine, à Macao (Sud de la Chine), au Kazakhstan, donc pourquoi pas au Sénégal", a-t-elle déclaré dans un entretien avec des journalistes sénégalais en visite en Thaïlande. Le "Thaï Spa" allie soins de santé globaux et traitements thérapeutiques combinés à l'utilisation d'herbes naturels mélangés aux soins spirituels, a expliqué Mme Wongsupakphan, fondatrice de "Thaï Heritage Spa Co". Spécialisée dans le massage traditionnel thaïlandais et le Spa, cette société espère s'installer prochainement au Sénégal où Sarah Wongsupakphan a l'ambition de devenir la première à ouvrir une structure de formation en Thaï Spa. La société compte déjà des représentations dans plusieurs pays d'Asie et du Moyen-Orient. Le spa est un bassin d'eau chaude équipé de buses de massage qui envoient de l'eau sous pression mêlée d'air. Il est considéré comme propice à la relaxation et au bien-être. Le tourisme médical est le produit touristique qui attire le plus de visiteurs en Thaïlande et le spa fait partie intégrante de ce produit, a rappelé Mme Wongsupakphan, précisant qu'il existe au moins 1.500 structures de spa à travers le pays. La Thaïlande a une expertise historique et traditionnelle du massage depuis plus de 3000 ans, ce qui explique son accessibilité, la qualité des services offerts et prix proposés qui défient toute concurrence", a-t-elle fait valoir. "L'industrie du spa augmente chaque année de 20 à 30%, emploie en Thaïlande près de 60 mille personnes et reçoit majoritairement des couples. Aujourd'hui, chaque hôtel a intégré le spa dans son complexe", a-t-elle ajouté. Selon Wongsupakphan, les services de spa se sont maintenant imposés dans "beaucoup de pays" dont la France où ils sont connus sous les vocables thalassothérapie ou balnéothérapie. Le spa se traduit en Italie par des bains de boue et en Arabie ou en Turquie, il est appelé "Hamam". La fondatrice de "Thaï Heritage Spa Co", consultante pour de nombreux complexes hôteliers, explique la variante thaï englobe des services tels que l'exercice physique, la gestion du stress, la nutrition ou encore les produits naturels de beauté. Sarah Wongsupakphan est diplômée en éducation physique, santé de l'alimentation et en management et hôtellerie. Son parcours la crédite également de plusieurs années de recherches en éducation physique au sein de nombreuses institutions de spa en Europe et aux Etats-Unis. Mme Wongsupakphan dirige actuellement l'un des centres de spa les plus importants de la Thaïlande. Basé à Chiang Mai, au Nord de la Thaïlande, cette structure également ouverte à la formation dans ce domaine d'activités compte plusieurs antennes dans plusieurs en Asie et au Moyen-Orient.