Sommet de l'OIF : des artistes réfléchissent sur le projet Franconnexions

Genre

Nous sommes en train de travailler sur un grand projet, en partenariat avec le Studio Sankara. Ce projet s'appelle les Franconnexions, c'est-à-dire, les premières rencontres urbaines francophones qui se tiendront pendant le sommet (de la Francophonie), a-t-il indiqué. L'artiste sénégalais s'exprimait, mercredi à Pikine, en marge d'un atelier qui regroupe à Pikine (banlieue de Dakar) près de 30 artistes ainsi que d'autres venus du Canada et de la Suisse. La rencontre s'est tenue au Complexe culturel Léopold Sédar Senghor, en partenariat avec les ambassades du Canada et de la Suisse, dans le cadre de la quinzaine de la Francophonie. Elle vise à renforcer les capacités des participants. M. Bâ a expliqué que Franconnexions sera une série de concerts, des projections de films, des débats, des rencontres, des visites, des discussions poussées sur l'avenir de la culture urbaine francophone. Selon lui, il y a tellement de mouvements hip-hop à travers les pays de la Francophonie, qui est la culture la plus partagée dans le monde, mais les rappeurs et animateurs de ces mouvements ne nous connaissent pas tous. On connait plus le rap américain. Ce n'est pas mal, mais à un certain moment, il faut faire disparaître toutes les barrières, voir ce que font les autres, à quoi, cela ressemble a estimé l'artiste sénégalais. On est en train de réfléchir sur ce projet pour éventuellement faire des collaborations communes avec d'autres acteurs culturels francophones pour vraiment marquer le 15 ème sommet de la Francophonie. Ce sera une très belle occasion de se faire entendre, mais positivement, a-t-il ajouté.