Droits de l'homme : des officiels sénégalais saluent les avancées du royaume chérifien

Présidence de la République

Dans des entretiens avec l'Agence de presse sénégalaise (APS) et Maghreb Arabe Presse (MAP), ils ont surtout loué la nouvelle réforme qui a mis fin à la comparution des civils devant des tribunaux militaires marocains. Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Sidiki Kaba, estime que "le Maroc a fait des progrès très importants en matière de respect des droits humains". "Depuis son accession au trône, le roi du Maroc (Mohamed VI) a pris des décisions majeures concernant surtout les droits de la femme. Il a mis en place une commission justice et réconciliation, qui a permis à ce pays de dépasser les années de braise marquées par des violations graves des droits de l'homme", a ajouté M. Kaba. Comme Mme Sidibé, il a été interviewé en marge de la cérémonie d'ouverture d'un colloque international organisé par l'Institut des droits de l'homme et de la paix (IDHP) de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Amsatou Sow Sidibé, ministre-conseillère du président Macky Sall pour les droits de l'homme, estime que le royaume du Maroc cherche depuis plusieurs années à garantir les droits de l'homme. "Je voudrais saluer les efforts faits par le Maroc et le roi, au profit des femmes", a encore dit Mme Sidibé. "C'est bien de voir que le Maroc est en train de faire des efforts. Il est en train de constituer une référence" en matière de protection des droits de l'homme, a souligné Mme Sidibé, ancienne directrice de l'IDHP.