Koteba envisage la célébration de ses 40 ans dans 4 pays +++Envoyé spécial: Aboubacar Demba Cissokho+++

Genre

Nous envisageons de célébrer les 40 ans de Koteba dans quatre pays. Ça ne veut pas dire qu'on en élimine d'autres. Peut-être que d'autres vont surgir. Les quatre pays que nous choisissons par une certaine forme de légitimité, a-t-il dit à la presse, mercredi soir à l'Institut français d'Abidjan, même s'il n'exclut pas des activités dans d'autres pays. S'exprimant à l'issue de la représentation de sa pièce Paroles de femmes, il a indiqué que le premier acte de la célébration se fera en Côte d'Ivoire. On met les choses en place. Il y aura des reprises de spectacles, des colloques. On est en train de réunir de la documentation pour la centraliser quelque part et pouvoir la partager, a-t-il dit, précisant qu'il a l'accord et le soutien des autorités nationales ivoiriennes qu'il a déjà rencontrées. Justifiant le choix des quatre pays pour marquer les 40 ans de Kotéba, Koly a dit : C'est en Côte d'Ivoire que Koteba est né : il y avait des conditions et une réalité qui faisaient que ça pouvait naître ici et pas ailleurs. Ensuite, il y a la Guinée d'où je suis originaire, qui m'a nourri de sa culture ; il y a la France qui a soutenu cette œuvre ; et le Mali qui est la terre d'origine du Koteba. C'est ce que, nous organisateurs, nous imaginons. Mais si l'idée vient de le célébrer ailleurs, nous sommes disposés, d'autant que ça s'étend de 2014 à fin 2015, a affirmé le chorégraphe et metteur en scène, fondateur de Koteba en 1974 à Abidjan où il s'était exilé trois ans plus tôt pour fuir le régime de Sékou Touré. L'Ensemble est un groupe composé de comédiens, danseurs et musiciens, dont le renommée a dépassé les frontières du continent africain. Parallèlement à la direction du groupe, Souleymane Koly a mené une carrière administrative, dirigeant notamment le département des arts et traditions populaires à l'Institut national des arts. Il a aussi été expert chargé d'études à la Direction du Plan de 1973 à 1984.