La CJRS engagée pour le renforcement des capaictés de ses membres

Genre

"On a organisé ce séminaire de partage de connaissances pour mieux outiller les membres de la Convention des jeunes reporters du Sénégal", a déclaré Thierno Dramé, président de la CJRS, à l'ouverture de ce séminaire organisé en partenariat avec l'Institut africain de management (IAM). "Les journalistes ont besoin de formation continue", a dit M. Dramé, journaliste à la Télévision publique sénégalaise (RTS), estimant que cela justifie le choix des thèmes et des exposants invités à cette rencontre. "Je crois que pour chaque problématique, on a choisi un expert sur la question", a expliqué M. Dramé, selon qui les communications des experts triés sur le volet vont aider les jeunes journalistes à appréhender les enjeux des politiques publiques dans chaque domaine. Les thématiques abordées concernant notamment "les politiques sociales" avec comme intervenants le sociologue Djiby Diakhaté. Massamba Guèye a parlé des "défis linguistes" de la profession de journaliste. Le journaliste Mame Less Camara a introduit le thème traitant des "problématiques d'avenir" du journalisme, là où Moussa Sam Daff a traité de la réforme de la carte sanitaire et enjeux de la Couverture maladie universelle. Le directeur de l'Ecole doctorale de l'IAM, Djiby Diakhaté, a soutenu que le partenariat avec la CJRS entre dans le cadre de la politique de Responsabilité sociétale d'entreprise (RSE) de son établissement. "On a rendu compte de ce qu'on a accompagné beaucoup de groupes en difficulté. Ainsi, pour la diversification de nos actions, on a décidé d'accompagner le CJRS pour renforcer les capacités de ses membres", a-t-il justifié, ajoutant : "Nous sommes installés dans une logique de collaboration". Une convention de partenariat sera dans ce cadre paraphée entre les deux structures à l'issue de la rencontre. Créée en 2004, la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) a pour ambition de contribuer à la formation de ses membres, lesquels exercent dans les médias publics comme privés.