Un candidat à la présidentielle bissau-guinéenne compte s'investir pour la paix en Casamance

Présidence de la République

Le conflit en Casamance "est un problème de l'Etat sénégalais, mais aussi de l'Etat bissau-guinéen", selon M. Baldé, président du Parti de la rénovation et du progrès (PRP). Il s'est dit "ouvert pour aider le Sénégal à trouver une solution" à cette rébellion de plus de 30 ans. Dr Seick Aladje Mamadou Uri Baldé, soutenu par 14 partis, est en visite au Sénégal où il compte rencontre les milieux d'affaires et la classe politique. Selon lui, le conflit en Casamance a une dimension sous-régionale, d'où "l'obligation de tous de travailler vigoureusement et pour parvenir à une paix définitive et durable". Le candidat du PRP a par ailleurs appelé les deux Etats à "harmoniser" leurs efforts pour "défendre leurs richesses" naturelles, dont les ressources halieutiques. Dr Baldé, actuellement conseiller au ministère de l'Economie bissau-guinéen de l'économie et des Finances, propose "une relation de développement" entre Dakar et Bissau qui servira de base de l'intégration économique sous-régionale. A ce propos, Dr Seick Aladje Mamadou Uri Baldé rappelle que les Sénégal et la Guinée-Bissau ont les mêmes populations. "Le Sénégal et la Guinée-Bissau ont des relations séculaires, (partagent) les mêmes religions, les mêmes cultures (…) On ne peut pas faire autrement. Les gouvernements doivent travailler ensemble pour faire avancer la paix", a-t-il dit.