Le Sénégal premier pays de l'UEMOA en prévisions de croissance (publication)

Economie

Dakar, 13 août (APS) - Le Sénégal a été classé, en prévisions de croissance, premier pays de l'Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA) par le mensuel Construire l'Afrique. Le panafricain de la politique et de l'entreprise. Le mensuel, dressant, dans son numéro 1234-124 (1er -31 août), les prévisions de croissance du semestre 2004, dans la zone UEMOA, place le Sénégal devant le Bénin, le Niger, la Burkina Faso, le Togo, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau. Le journal précise que l'activité économique du Sénégal s'est déroulée dans un contexte de détente des prix, avec un taux d'inflation annuel moyen qui est ressorti quasiment nul en 2003, contre 2,3% en 2002. Par ailleurs, la situation monétaire du pays a été caractérisée par une amélioration des avoirs extérieurs nets et du crédit intérieur. Il en résulte, selon le mensuel, une progression de la masse monétaire de 14,6% par rapport à l'année précédente. Par contre, ajoute la publication, la situation des finances publiques est marquée par une aggravation du déficit global (de 1,9% à 3,5%) du fait d'une forte progression des dépenses non compensée par celle des recettes. En ce qui concerne les indicateurs de convergence, le Sénégal a respecté 7 critères de convergences en 2003, contre 6 en 2002. Il est attendu une consolidation de cette performance en 2004, indique la même source. Concernant la zone UEMOA, le journal estime que l'activité économique s'est quelque peu accélérée en 2003 avec un taux de croissance de 2,4% contre 1,5% en 2002, malgré la persistance de la crise ivoirienne. Ces chiffres sont imputables aux résultats satisfaisants de la campagne agricole passée. Dans le même moment, l'inflation a été maîtrisée à l'intérieur du même espace économique ouest-africain. Le taux d'inflation annuel moyen est passé de 2,9% en 2002 à 1,3% en 2003. BK/ADC