L'arraisonnement du navire russe n'entachera pas la relation Dakar-Moscou (Mankeur Ndiaye)

Présidence de la République

Cette opération (l'arraisonnement) ne peut nullement entacher la qualité des relations avec la Russie. Ce sont des situations qui arrivent tous les jours à travers le monde. Des bateaux pirates sont arrêtés tous les jours à travers sans que cela n'entache la qualité des relations entre les Etats, a-t-il dit. Mankeur Ndiaye s'exprimait au cours d'un point de presse à la suite de l'audience avec son homologue chinois Wang Yi, en visite de 48 heures au Sénégal. Nous avons une réglementation qu'il nous faut appliquer et nous l'appliquerons quand des bateaux sont arraisonnés. Les négociations ont été entamées avec le propriétaire du bateau et l'ambassadeur de la Russie m'a assuré la disponibilité du propriétaire du bateau à négocier l'amende qui a été fixée par la partie sénégalaise, a indiqué le ministre des Affaires étrangères. Le bateau de pêche Oleg Naydenov a été arraisonné le 4 janvier 2014 à 46 milles nautiques (85 km) du littoral de la Guinée-Bissau par les militaires sénégalais qui l'ont escorté jusqu'au port de Dakar. Les passeports des membres d'équipage -- 62 Russes et 20 Bissau-Guinéens -- ont été confisqués. L'Agence fédérale russe pour la pêche (Rosrybolovstvo) prépare plusieurs plaintes en justice contre les autorités sénégalaises, après l'arraisonnement du navire, rapporte l'agence russe d'information internationale RIA Novosti (officiel) qui cite le quotidien Rossiïskaïa Gazeta. Moi-même, j'ai reçu l'ambassadeur russe mercredi en présence du ministre de la Pêche et de l'Economie maritime Ali Haïdar pour échanger sur la situation. Avec le ministre Haïdar, nous avons fourni tous les éléments d'informations sur la base de prises de vues, sur la base de cartes. Nous avons également donné toute la documentation qui était à notre disposition et en montrant la légalité de l'acte de l'action menée en mer qui vise à protéger nos ressources halieutiques, a-t-il expliqué. Selon lui, le Sénégal ne peut pas accepter, malgré ses moyens limités, que ses ressources halieutiques continuent à être pillées par des bateaux pirates. Tous les éléments de fait ont été remis à la disposition de la partie russe. Nous allons poursuivre les consultations, les concertations avec la Russie. Nous avons d'excellentes relations de coopération avec la Russie, a précisé Mankeur Ndiaye.