Dakar et Pékin signent un mémorandum sur les questions d'intérêt commun

Présidence de la République

Le ministre chinois des Affaires étrangères a entamé vendredi une visite de 48 heures au Sénégal. Il a eu un long entretien avec le président Macky Sall, avant d'être reçu par M. Ndiaye. "Nous avons signé un accord sur les consultations, un mémorandum d'entente de consultations politiques entre les deux ministres des Affaires étrangères. C'est un accord que nous signons avec les pays avec qui nous sommes très liés", a indiqué le ministre sénégalais. Selon lui , l'objet de cet accord est de "créer des mécanismes de consultations politiques entre les deux ministres des Affaires étrangères à travers les différentes représentations diplomatiques pour échanger de manière assidue sur des questions d'intérêt commun". "C'est extrêmement important au niveau des Nations unies que nos représentations, sur certaines questions, discutent et échangent pour obtenir une convergence de vues. C'est des mécanismes très utiles pour la coopération et l'entente entre les deux gouvernements à travers les deux ministères des Affaires étrangères", a expliqué M. Ndiaye. Il a affirmé que "le respect de l'indépendance, de la souveraineté, l'intérêt mutuel, le gagnant-gagnant sont des principes que le Sénégal partage avec la Chine". Pour sa part, le ministre chinois des Affaires étrangères a indiqué qu'il est parvenu avec son homologue sénégalais à "un large consensus" sur la relation bilatérale et la coopération dans tous les domaines. "Le consensus le plus important auquel nous sommes arrivés à l'issue de ma visite à Dakar c'est de travailler ensemble pour faire de la relation sino-sénégalaise un modèle en Afrique de l'Ouest", a ajouté Wang Yi.