Macky Sall annonce la consolidation de l'action diplomatique du Sénégal

Présidence de la République

Dans son message à la nation à l'occasion du nouvel an 2014, M. Sall a déclaré : En Afrique et dans le monde, la revitalisation de notre action diplomatique se consolide par la redynamisation de nos relations traditionnelles, l'ouverture à de nouveaux partenaires, et l'exercice de nos responsabilités à l'échelle sous-régionale et continentale. Dans une allocution radiotélévisée, d'une vingtaine de minutes, le président Sall a également rappelé les conclusions de la récente conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Sénégal. La promotion et la protection des Sénégalais de l'Extérieur resteront au cœur des priorités du gouvernement, a dit M. Sall, qui a souligné l'urgence à évacuer les ressortissants sénégalais qui, à l'instar d'autres nationalités, sont pris au piège du conflit centrafricain. C'est ainsi que nous avons décidé de rapatrier nos compatriotes qui en ont fait la demande, suite à la crise actuelle en Centrafrique. Le premier vol est attendu dans les prochaines heures, a annoncé le chef de l'Etat sénégalais. Quelque 500 ressortissants sénégalais, composés de femmes, d'enfants et de personnes âgées, devaient quitter Bangui d'ici mercredi pour regagner Dakar. Ces derniers ont exprimé le souhait de quitter la capitale centrafricaine, à cause de l'insécurité. L'avion affrété pour le rapatriement des Sénégalais vivant en Centrafrique a été contraint d'atterrir à Douala, au Cameroun, à cause de l'indisponibilité du tarmac de l'aéroport de Bangui. L'avion devait atterrir à Bangui depuis 8 heures (mardi), mais d'après les informations que nous avons du côté du consul honoraire, le tarmac de l'aéroport a été envahi par les populations qui venaient trouver refuge, car mieux sécurisé que le reste de la ville de Bangui, a dit Sory Kaba, directeur des Sénégalais de l'extérieur au ministère des Affaires étrangères. Dans son message du nouvel an, le président Sall a par ailleurs prié pour le repos de l'âme des soldats sénégalais disparus lors de missions conduites par les Nations unies ou l'Union africaine, notamment au Mali et au Darfour (Soudan). Ce soir, mes pensées vont d'abord à tous les êtres chers qui nous ont quittés, dont nos Jambaars tombés au champ d'honneur, au service de la paix et de la sécurité internationales, a-t-il dit. Depuis octobre 2013, huit soldats de la paix ont trouvé la mort et ils étaient des éléments du contingent sénégalais déployés dans la région du Darfour (Soudan) au sein de la Mission hybride des Nations-Unies et de l'Union africaine (MINUAD). En mi-décembre, un attentat revendiqué par des jihadistes avait tué deux soldats sénégalais de la Force de réaction rapide de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA), à Kidal, dans le nord de ce pays. Ensemble, mes chers compatriotes, abordons le nouvel an qui s'annonce, conscients des défis qui nous attendent, et confiants dans nos capacités individuelles et collectives de trouver en nous-mêmes les réponses à ces défis, a ajouté Macky Sall. Il a invité ses compatriotes à tenir dans l'action, rassemblés et solidaires autour de l'essentiel, avant de faire part des ses vœux de paix, d'harmonie nationale et de prospérité croissante pour notre patrie.